Neuf mois de Toi

Les joies de la Grossesse

Neuf mois ……déjà … Qui aurait pu croire il a des mois que je pourrais un jour avoir l’immense bonheur d’écrire un article avec ce titre, qui plus est,à ce stade de ma grossesse.

Quel bonheur immense après ce long et chaotique parcours, nous y sommes mon petit lion, nous avons cohabité tous les deux en vase clos, toi dans ta bulle et moi dans ma bulle de bonheur. Je ne dirais pas que j’ai adoré être enceinte loin de là, mais porter la vie en soi, reste un mystère de la science exceptionnelle.

Notre corps entier devient le cocon d’un être qui grandit, change et évolue.

 

Ce corps dont on se sent dépossédé au fil des mois, mais qui devient aussi le cadet de nos soucis tant l’essentiel, c’est que tu ailles bien.

 

 

Alors oui, la grossesse marque nos corps de son empreinte c’est indéniable mais c’est une expérience qui reste fascinante.

Te sentir bouger, réagir, et interagir avec nous sont les moments qui vont le plus me manquer.

Le recours à la procréation médicalement assistée renforce je pense, ce sentiment d’appartenance et de cohésion avec la médecine pour donner la Vie.

Car donner la vie, c’est non seulement donner de soi, de son corps, en échange de ce petit bébé mélange de Toi et de Moi, fruit de notre Amour. C’est en quelque sorte primordiale de se rappeler après la naissance de cet enfant que l’on a accompli quelque chose de merveilleux.

Aujourd’hui est un jour important car il marque le jour de la fin de la prématurité ainsi tu peux nous faire la surprise d’arriver à n’importe quel moment …

Lançons les paris, seras-tu un petit gémeau ou plutôt un cancer ?

Vas-tu pointer ton nez à la prochaine lune le 13 juin ou vas-tu jouer les prolongations ?

 

 

 

Publicités

Le retour à la Case

En attendant "Désiré"

Nouvelle vie à trois , nouvel environnement , nouvelle maison ,vous allez me dire cela fait beaucoup de nouveautés …

En effet , on aime bien nous , ne pas faire les choses à moitié ..Explorer, partir , revenir puis repartir et recommencer 🙂

Souvent, l’arrivée d’un nouveau-né est décrite comme une période de plein bonheur, d’accomplissement total ,alors que la réalité peut-être mitigée.

Montée des hormones, fatigue de l’accouchement , il en faut peu pour qu’au retour chez soi, le premier coup de clé dans la serrure suffise parfois pour paniquer un peu.

« Comment vais-je y arriver ? ». La responsabilité de cet être si petit, semble une montagne.Je pense sans l’avoir encore vécue de plein fouet , qu’il faut surtout s’écouter et qu’il n’y a pas de règles, partant du principe fondé que chaque bébé est totalement différent et évolue à son propre rythme.

L’adaptation sera le maître mot , la patience, le travail en collaboration et la présence.

On essaierai de mettre en pratique la fameuse « check-list ».

A-t-il trop chaud ? Trop froid ? Est-ce que la couche a été changée ? Est-ce qu’il veut le sein ? Si la check-list a été passée en revue et qu’il pleure toujours, c’est qu’à priori il a besoin d’un câlin, de contact, et on se disputera pour le câliner.

L’emmaillotage sera un bon système au début également pour le rassurer, lui parler, le changer de position, etc. Bien sûr, les bébés ont aussi un besoin de succion, la tétine je pense, l’aidera et m’aidera  beaucoup, les premiers mois, pour l’apaiser.

Si l’on part du postulat qu’il n’y a aucune bonne ou mauvaise façon de faire quand on débute sa formation de parents , je pense que tout se passera bien.

Si prés du but il serait fort dommage de paniquer dixit : »la fille qui à très peur » lol

A partir du moment où l’on posera ce petit être sur mon ventre , je pense que je réaliserai vraiment que j’aurai peur pour le restant de mes jours et à cet instant précis, je dirai adieu à mon indépendance et ma liberté .

Mais nous sommes prêts depuis tant d’années à t’élever , te mener sur le chemin, celui qui à nos yeux nous semble le plus juste , contribuer du mieux que l’on puisse à ton émerveillement quotidien.

(Re) découvrir le monde ensemble.

 

Ultime photo avant le grand jour

En attendant "Désiré"

Aujourd’hui nous avions rendez-vous mon fils , je pensais que ce serait la dernière fois avant notre rencontre mais un élément extérieur est venu contrebalancer ce que je m’étais imaginé .En effet , il semblerait que tu sois très à l’aise  dans ta piscine chauffée , tellement bien et à ton aise que tu profites un peu trop et que le corps médical annonce à maman un bien , beau et gros bébé charnu et dodu.

Ce qui signifierait que l’on soit peut-être dans l’obligation de déclencher ta venue et ne pas laisser vraiment faire la nature pour m’éviter quelques désagréments d’ordre technique fâcheux.On parle de 98 eme percentile , j’ai demandé ce que cela signifiait vraiment cette histoire de percentile , unité de mesure connue du corps médical pour évaluer à l’aide d’une courbe le poids de nos bébés.

Bon clairement , tu es soi disant un peu gros , au-dessus de la courbe , je m’imagine déjà tes petites joues joufflues et tes cuisses dodues .Dans la vie imaginaire c’est plutôt une bonne nouvelle , je fonds d’amour de t’imaginer !

 

Mais la réalité médicale est autrement. Je ne te cache pas , que je suis déçue , même si j’attends encore le dernier rendez-vous avant de stresser un peu .Nous ne sommes pas à l’abri d’une réelle mauvaise estimation, nous allons vérifier cela à la fin du mois et prendre une décision en conséquence, assurément déjà, pour mon confort et aussi pour le tien .

Mon fils passons un pacte tous les deux , je continue de manger normalement et toi tu arrêtes de stocker ? Allez promit maman va bien te nourrir à ta sortie , tu n’as pas besoin de tout garder dans tes joues de hamster .

A très vite petit prince …

 

 

Passion Couffin

La Déco de "la Case"

J’idéalise cet instant depuis tant d’années , j’en suis toute émue rien que de pouvoir poser des mots sur mon ressenti ce matin.

J’ai tant imaginé et idéalisé le jour ou je commanderai ton petit couffin et ou il me serait possible de l’installer dans ta petite chambre.

C’est chose faite !Et cela veut dire tellement de choses pour moi, pour nous.

Bien que tu ne sois pas encore parmi nous, le choix de ton premier nid s’est avéré avec papa une étape importante, il officialisait un peu plus la place que tu occupais dans mon ventre et nous rapprochait un petit peu plus de la réalité , nous allions avoir une famille.

Berceau, couffin, cousin cocon ou couverture d’emmaillotage : les options ne manquent pas pour apaiser et adoucir les nuits de votre petit protégé.Au moment de lui choisir un lit , nous voulions avant tout sécurité et confort, points essentiels à nos yeux , évidemment si à ce la nous pouvions ajouter notre petite touche déco c’était le Pérou.

Pour les premières nuits à la maison, nous souhaitons le faire dormir dans notre chambre : une option plus pratique en cas d’allaitement et plus rassurante, même s’il faut s’attendre à être réveillé par les petits bruits que fera notre bébé.Oui, soyons clairs,  le bébé vit pendant son sommeil : il émet des sons, bouge et pleure, et c’est normal. L’image du bébé sage et immobile est illusoire et non physiologique .

Ensuite , plus tard , « Jamais » lol , nous coucheront bébé dans sa propre chambre avec un babyphone. Mais jusqu’à ses 6 mois, il pourra  tout à fait dormir dans la même chambre que nous pour être mieux surveillé, mais jamais dans le même lit, ni sur un fauteuil ou un canapé.

Quel que soit l’âge du nourrisson, même nouveau-né (c’est-à-dire de 0 à 1 mois), la seule recommandation des spécialistes est un lit à barreau adapté à la taille de l’enfant, avec un matelas exactement adapté aux dimensions du lit, recouvert d’un drap housse ajusté à la taille du matelas, rien de plus. » Si l’on préfère, pour les premières semaines, déplacer un berceau, une nacelle ou un couffin de la chambre au salon pour rester auprès du bébé, on s’assure donc que celui-ci soit aux normes et adapté à l’âge et aux mouvements du bébé .Le matelas doit être plat et ferme, les plans mous comme les coussins cocons et les poufs (type Doomoo ou Cocoona Baby) ne sont pas conseillés.

Et pour le coucher, plus de débat, c’est bien sur le dos et uniquement sur le dos qu’il faut faire dormir les bébés, « cette position permet au visage et aux voies respiratoires du bébé d’êtres dégagées ».

Nous avons donc craqué sur ce petit couffin à bascule très « English » , et de circonstance vue  la naissance du troisième royal baby en Angleterre.

Nous le souhaitions blanc , en plumetis ,avec une visière ajustable pour protéger bébé lors de son sommeil.Il ira parfaitement dans sa petite chambre plus tard et dans la nôtre immédiatement .C’était un bon compromis entre le couffin Jacadi ou Tartine & Chocolat un peu trop onéreux pour le peu de temps qu’il va l’utiliser.

Et vous qu’avez -vous choisi comme option de couchage au début ?

 

Bientôt mère mais aussi femme

Beauty

Qu’on se le dise la période de la grossesse chez la femme n’est pas comme le clament la plupart des magazines féminins , la période dans la vie d’une femme  où l’on se sent le plus en confiance avec soi-même bien qu’il y est des exceptions qui confirment la règle.

.Si l’on reste objective , les hormones sont responsables à 100% de bien des petits maux qui te font te sentir chaque trimestre un peu moins à l’aise avec ton corps et même ton état d’esprit.Comme dirait l’autre : « C’est un tout « 

Exit les personnes que tu croises qui te répètent à longueur de journée : »Whaouuuu mais t’es resplendissante enceinte ! » « la grossesse te va trop bien !  » 

Comment te dire ? Merci, j’essaye juste de limiter les dégâts au maximum.

Commençons par le visage et la peau qui effectivement te donnent parfois l’impression d’être au top.

Les oestrogènes agissent en dilatant nos vaisseaux sanguins. Résultat : la peau du visage est mieux irriguée et vous fait une mine éclatante. J’évite donc de surcharger ma peau de maquillage, je la laisse respirer 9 mois !

Quant à  la peau dans sa globalité, elle apparaît comme beaucoup plus sèche , elle me tire, autant sur le visage qu’au niveau du corps. On ne vous parlera jamais assez de la nécessité de bien hydrater sa peau notamment à cause des vilaines vergetures qui apparaissent souvent malgré des soins quotidiens.Malheureusement, vous entendrez souvent , que si la peau doit éclater , elle éclate , malgré les soins et huiles en tout genre , ce n’est pas faux , cela étant souvent dû à la qualité de peau de tout un chacun. 

Néanmoins, depuis quelque temps, j’utilise une crème de jour plus riche que d’habitude et je sens que cela me fait du bien , c’est la seule solution que j’ai trouvée pour limiter mes tiraillements quotidiens.

De plus, l’élément dont on doit pas mal se méfier enceinte , c’est notre cher ami le soleil .Ayant passé une bonne partie de ma grossesse en Guadeloupe, j’ai vraiment été vigilante sur ce point redoutant de me retrouver assez rapidement avec le fameux et glamour « masque de grossesse » = hyper-pigmentation de la peau au niveau du front , les pommettes et la lèvre supérieure comme un loup de carnaval :-).

Bien qu’il s’estompe après la grossesse mieux vaut éviter ce désagrément en plus.Le mieux si vous ne pouvez pas ne pas vous exposer , appliquer un indice UV 50 et une protection sur la tête.

Quant aux cheveux et aux ongles , durant la grossesse, ils sont baignés d’hormones.Les premiers mois, ils ont force, brillance et volume et vos ongles sont moins cassants. Profiter en , cela ne va pas durer , après l’accouchement vous les perdrez sûrement par poignées 🙂 et vos ongles deviendront plus mous,  à cause de la chute vertigineuse des hormones .N’hésitez pas à faire des soins réguliers avec shampoing neutre et huile d’amande douce,  afin de limiter les dégâts au maximum.

Parlons un peu de la poitrine , « mes boobs » n’ont jamais été aussi …..GROS que depuis que je suis enceinte, vous allez sûrement penser « quelle chance » , oui, s’ ils ne ressemblaient pas à la carte « Mappy« dont parle  Florence Foresti .En effet, les fibres élastiques sont mises à rude épreuve, ainsi il est important de bien les hydrater , et de passer un jet d’eau froide à chaque fin de douche . Il est important également de bien adapter sa lingerie , exit les dessous sexy , on pense confort et maintien.

Finissons par parler de notre bidon , ce ventre qui s’affiche fièrement de plus en plus rond ,l’endroit de notre corps qui va le plus se distendre pendant notre grossesse .J’avais déjà fait un article sur les soins à prodiguer pour le maintien de la qualité de la peau du ventre et pour éviter au maximum les vergetures.L’indispensable pour l’aider à se distendre , l’hydratation.

Matin ET soir, appliquez un soin spécifique, une huile, une crème pour femme enceinte, peu importe ! Massez les zones « à risques », en effectuant des mouvements circulaires et appuyés.Pensez aussi à adopter un régime alimentaire correct , source de vitamine , pour contribuer à protéger les cellules et  jouer un rôle dans le processus de spécialisation cellulaire.

N’hésitez pas à vous accorder du temps pour vous , il ne sera que précieux vu le marathon qui nous attend: soins, massages , siestes, faites vous plaisir ses dernières semaines avant qu’un petit être en demande de contact permanent et de gros câlins ne vous laisse plus une minute pour VOUS.

 

 

 

 

Son petit univers de chef Indien en chasse de lapins

En attendant "Désiré"

Depuis un long moment , je me rêve le moment où je vais pouvoir commencer à réfléchir et à organiser son petit espace.Honnêtement c’est assez plaisant de s’imaginer la chambre de son bébé , on se sent comme investie d’une mission , alors que ce pauvre petit bout ne sera pas du tout en âge de comprendre ou de se réjouir du temps que ses parents ont passé pour lui confectionner son petit dortoir et que surtout clairement il s’en fou royal , l’essentiel au début pour lui se résumant au contact et aux prises de tétées.

Mais, c’est une fois de plus, les parents qui se rassurent , organiser et penser la chambre de son futur enfant, c’est aussi avoir pleinement conscience que la date approche et que bientôt nous ne serons plus deux, mais trois à partager notre lieu de vie.Ayant du temps, pendant le congé maternité , c’est juste un vrai bonheur de lui organiser son petit dortoir qui sera aussi par la suite son espace de jeu.

J’avais des idées assez précises sur la question , je la voulais sobre , dans les tons de gris , blanc, moutarde mais je trouvais vraiment sympa de garder un fil conducteur , une sorte de thématique pour aiguiller ma décoration et mes achats.

J’ai donc choisi pour mon fils:ce sera un passionné des lapins et des indiens.

Me demandez pas pourquoi …mais j’avoue que plus j’avance dans la confection de celle-ci, plus je suis contente de mon choix.

Clairement les essentiels pour une chambre d’enfant se résument à peu de choses, un lit, bien que au début en fonction de vos choix , beaucoup de parents souhaitent le garder près d’eux surtout si la maman allaite .Une table à langer nécessaire, d’avoir un espace de change confortable et « safe » , surtout au début quand les gestes sont encore imprécis.Tout le reste, qu’on se le dise c’est purement du superflu ..qui fait plaisir aux parents mais ne servent pas vraiment à notre nourrisson.

Évidemment, je ne suis pas l’exemple à suivre ,j’attendais ce moment depuis tant d’années que du coup je me suis lâchée , j’ai trouvé des idées sur le site « Pinterest » et depuis des semaines j’épingle mes idées , mes coups de coeur sans relâche et j’ai déjà commandé quelques petites choses sympa …Un joli petit tapis , une veilleuse, un ciel de lit et quelques petits accessoires « inutiles » pour parfaire son univers de petit chef Sioux.

J’ai ajouté pas mal de petites choses sur notre liste de naissance, donc je peaufinerais tout cela , dans les semaines à venir.

Je rentre très bientôt en métropole et j’ai hâte de me mettre à l’ouvrage , je posterai de jolies photos pour que vous puissiez me donner vos avis sur la question.

En attendant, j’ai des valises à préparer justement , j’y retourne

 

See you Soon

 

Ma très chère Guadeloupe

Travel Life

Ma très chère Guadeloupe,

Voilà maintenant deux ans que nous cohabitons toute les deux.

Les débuts n’ont pas été faciles, souvent chien et chat , souvent en désaccord, on avait du mal à se comprendre tant le changement était brutal , puis le temps a fait son petit bout de chemin et nous sommes apprivoisés et avons appris à se découvrir.

Nos deux forts caractères ont parfois fait des étincelles, tu ne comprenais pas ma spontanéité et ma vigueur, j’avais du mal à cerner ta lenteur et ta nonchalance.

Mais nous avons persévéré et l’on est arrivé à composer, jusqu’à aller à vraiment s’apprécier. Qu’est-ce que tu m’as fait changer. En bien, rassure toi…

Je te vois déjà m’emboucaner, quel bonheur de se voir changer, évoluer dans la positivité.

Nous avons eu la chance de découvrir beaucoup de tes joyaux cachés, tu nous as faits beaucoup voyagé, tes îles regorgent de tant de secrets.

On est si heureux de l’avoir fait, d’avoir tenté cette aventure au bout du monde qui nous aura fait grandir et tant apporté.

Comment ne pas te remercier ? Comment ne pas pleurer de joie ?du plus profond de mon coeur, car le plus beau cadeau Toi seule me l’aura apporté, c’est sur ton île que je connaîtrais les joies de la fécondité.

Merci de m’avoir fait croiser le chemin de personnes qui ont remplacé ses deux années la famille qui nous manquait.Merci pour tous les gens riches et  formidables que tu nous as permis de rencontrer, avec lesquels on a tant partagé.

Merci pour ta culture que tu as bien voulu nous prêter et ta grande bonté.

C’est le cœur lourd de te quitter ,mais le ventre rond que je repars vers de nouvelles contrées.Nous reviendrons dans quelques années, pour montrer à notre petit « Désiré », l’archipel où il a été crée.

Gwada tu vas beaucoup me manquer .

 

A PAS PEUR

En attendant "Désiré", Les joies de la Grossesse

Chaque matin j’ouvre le panel d’applications que j’ai tèléchargé sur mon portable « Néomama » ou encore « BabyCenter », c’est devenu un véritable rituel depuis que nous cohabitons tous les deux . Assez bien pensées , elles me permettent de suivre pas à pas, ton évolution , et de comprendre tous les mécanismes physiologiques qui se produisent dans mon corps.

Depuis quelques jours , je n’ouvre pas ses applications avec la même pêche , sûrement aussi à cause des courtes nuits que tu commences déjà à me faire subir.Tes soubresauts, tes galipettes et ta fougue nocturne laissent présager d’une suite très mouvementée ..En réalité, c’est pas tant mes insomnies qui me dérangent mais chaque jour en plus me rapproche un peu plus de la fin de notre CDD et pour moi de la remise des clés .

Je ne peux pas m’empêcher de penser à ton arrivée et au marathon qui m’attends pour que dans moins de trois mois , tu sois là , prêt de nous.Jusque là j’étais plutôt confiante sur ma capacité à inspirer /expirer , sur mon équilibre sur le ballon et sur ma maîtrise de soi .

Mais le premier cours de préparation à l’accouchement, les mots « rassurants » mais « angoissants » de la sage-femme et ma réunion sur les douleurs de l’allaitement m’ont un petit peu refroidis .

Ceci dit comme dirait l’autre , il faut qu’il sorte donc je me rassure en me disant que mon angoisse de l’accouchement est totalement normale surtout lorsque nous ne sommes encore jamais passé par cette douloureuse épreuve autant physique que psychique .

Bien que je ne mesure encore pas à sa juste valeur le bonheur immense qui nous attends avec ta venue,je suis en revanche bien consciente du bouleversement que tu vas instaurer dans nos vies , j’angoisse aussi un peu de ne plus partager les mêmes années si intenses avec ton papa, de ne pas avoir la même fougue et la même jeunesse et d’être à la hauteur pour toi mon petit lion.Devenir mère , c’est un nombre incalculable de questions qui nous assaillent avant , pendant et après …La peur de l’inconnu est normale, la nature humaine a horreur du vide , c’est l’angoisse qui vient le combler et l’inconnu, c’est cet enfant à venir.

La société ne nous aide pas , elle entretient aussi beaucoup ses peurs avec son image de la femme parfaite, radieuse enceinte et pour laquelle l’accouchement est une simple formalité .

Ma solution reste toujours la même , m’écouter et me faire confiance en me rassurant, me dire que je ne suis pas la seule à avoir peur .

Aujourd’hui , il reste 78 jours à attendre , tellement et si peu à la fois .

78 jours pour canaliser mes peurs et être la maman combative et confiante dont tu seras fière mon fils …

 

 

 

C’est le Wax , c’est In

Le lookbook de Mummy

Couleurs pop , motifs exubérants, le tissu wax s’impose en force depuis quelques mois comme un véritable atout dans la décoration et notre penderie .

Très fort pour me séduire , adopté et porté, j’avais très envie de vous faire voyager aujourd’hui avec le style urbain et chic que transmet cet imprimé.

Cela fait quelques saisons qu’on le voit en force , illuminer avec des couleurs vibrantes et des motifs hypnotiques notre intérieur .

Quelle est sa véritable origine ?

Comment l’intégrer efficacement à notre intérieur ou notre style ?

D’où vient t’il ?

Inspiré de la méthode de teinture indonésienne appelée « batik », le « wax » (cire en anglais) trouverait son origine sur l’île de Java.C’est en réalité dans l’histoire coloniale que l’on trouve l’explication de la mutation du batik en wax. Présents dans une grande partie de l’Indonésie et de l’Asie du Sud-Est depuis le XVIIe siècle, les colons néerlandais et anglais récupérèrent la technique de teinture à la cire afin de la mécaniser dans l’unique but de concurrencer les productions locales avec des batiks moins coûteux.Mais les Indonésiens résistent et boudent ces produits étrangers. Néerlandais et Anglais se tournent alors vers leurs autres colonies pour trouver des débouchés à leurs wax manufacturés en Europe.Les compagnies coloniales et probablement par d’anciens soldats et esclaves africains libérés d’Indonésie, le wax (cire en anglais) gagne rapidement l’Afrique de l’ouest.

Au début, véritable marqueur social de communication ,il est foudroyant de se rendre compte de la puissance de chaque famille de motifs.Au-delà de la créativité, cette variété de symboles et de messages réponds à un impératif économique.

Longtemps utilisé pour fabriquer les tenues traditionnelles , le wax s’impose depuis de nombreuses années sur le devant de la scène des créateurs de mode, et des plus grands noms de la décoration.

Comment intégrer le Tissu wax à sa déco ?

Il y a milles et une façons d’ajouter un peu de wax à son home sweet home , l’essentiel je pense, c’est d’y aller progressivement tant l’apport même minimaliste d’une petite touche vient égayer un intérieur.

Commencer par deux housses de coussins pour égayer un canapé neutre, des sets de table qui viendront dynamiser une vaisselle bien trop sage,ou une tête de lit pour booster une chambre trop fade.

Ensuite si le coeur vous en dit , pourquoi pas le décliner sur des pots de fleur , table basse, ou décorer un pan de mur …

Comment porter le wax ?

Qu’on se le dise , porter du wax ne va pas à tous le monde, cela peut vite faire sapin de Noël , l’astuce qui marche à coup sûr , superposer pièces en wax avec des basiques.

On adore la jupe longue en wax à décliner avec une chemise en jean ou un débardeur basique en été, on l’associe avec une petite paire de baskets basses et sa match ..

Le pantacourt en wax , se porte lui aussi avec un basique en haut et une jolie paire d’escarpins.

Si on n’ose pas les grosses pièces , on mise sur de l’accessoire , qui fait toujours un super effet ..Bracelets ethniques, pochettes, ou headband dans les cheveux.

Si vous n’avez aucun talent de couturière , et que vous souhaitez néanmoins adopter ce look cet été , certains créateurs déclinent déjà des pièces magnifiques dans leur collections,vous pouvez vous tourner vers les looks waxés de Owl Paris, By Natacha Baco, Nash Prints, Inyü, Sokna, Nana Wax et Ladyhood.

Vive le look Mix’n’match

 

 

 

 

 

 

Tropical Choco « Mood »

The place to be

En ce week-end de Pâques ,comment ne pas aborder un thème gourmand!

Et qui dit gourmand , implique nécessairement, un article haut en chocolat 🙂

Je voulais absolument vous parlez de mon coup de coeur du moment , la chocolaterie-glacier , nommée Barrelle, située au 35, rue Pasteur à Blagnac près de Toulouse.

Et croyez moi parfois cela vaut la peine de s’éloigner du tumulte et du brouhaha de la ville pour découvrir les merveilles dont regorgent cet endroit.

Alexandre et Barbara sont un véritable duo de « Choc » 🙂 , et s’appliquent avec brio à nous faire saliver . Leur collection pour Pâques , sur le thème Tropical est une véritable réussite .

Je vous laisse apprécier le visuel de leurs créations :

Barelle

Tropical MOOD by Barrelle 

On craque véritablement tantôt pour l’ananas tout chocolat (noir éclats de fèves de cacao ou lait sésame torréfié) garni de friture mixte 🍍 ou bien pour  l’œuf feuilles, en chocolat noir Pure Origine Côte d’Ivoire avec ses éclats de cacao ou en chocolat au lait Sao Palmé 36 % avec ses graines de sésame torréfié.

Et on ne résiste à Coco. Il existe en version lait ou noir. Il est tout en chocolat, (sauf son bec et ses pattes en pâte d’amande) et sa mangeoire est garnie de bonbons fourrés au caramel au beurre salé ou praliné cacahuète.

Rien qu’en regardant l’article , j’ai l’impression d’avoir pris trois kilos, mais, trois kilos de savoir-faire et de passion ne restent pas bien longtemps sur les hanches …ça glisse …

Alors , ça vous dit d’être faible ? Et qu’on se le dise la catéchine , un des antioxydants  du chocolat aide à garder un corps dynamique donc zéro culpabilité …et puis je suis enceinte donc cela ne compte pas pour moi .

Happy Easter & vive « Barrelle«