Le retour à la Case

En attendant "Désiré"

Nouvelle vie à trois , nouvel environnement , nouvelle maison ,vous allez me dire cela fait beaucoup de nouveautés …

En effet , on aime bien nous , ne pas faire les choses à moitié ..Explorer, partir , revenir puis repartir et recommencer 🙂

Souvent, l’arrivée d’un nouveau-né est décrite comme une période de plein bonheur, d’accomplissement total ,alors que la réalité peut-être mitigée.

Montée des hormones, fatigue de l’accouchement , il en faut peu pour qu’au retour chez soi, le premier coup de clé dans la serrure suffise parfois pour paniquer un peu.

« Comment vais-je y arriver ? ». La responsabilité de cet être si petit, semble une montagne.Je pense sans l’avoir encore vécue de plein fouet , qu’il faut surtout s’écouter et qu’il n’y a pas de règles, partant du principe fondé que chaque bébé est totalement différent et évolue à son propre rythme.

L’adaptation sera le maître mot , la patience, le travail en collaboration et la présence.

On essaierai de mettre en pratique la fameuse « check-list ».

A-t-il trop chaud ? Trop froid ? Est-ce que la couche a été changée ? Est-ce qu’il veut le sein ? Si la check-list a été passée en revue et qu’il pleure toujours, c’est qu’à priori il a besoin d’un câlin, de contact, et on se disputera pour le câliner.

L’emmaillotage sera un bon système au début également pour le rassurer, lui parler, le changer de position, etc. Bien sûr, les bébés ont aussi un besoin de succion, la tétine je pense, l’aidera et m’aidera  beaucoup, les premiers mois, pour l’apaiser.

Si l’on part du postulat qu’il n’y a aucune bonne ou mauvaise façon de faire quand on débute sa formation de parents , je pense que tout se passera bien.

Si prés du but il serait fort dommage de paniquer dixit : »la fille qui à très peur » lol

A partir du moment où l’on posera ce petit être sur mon ventre , je pense que je réaliserai vraiment que j’aurai peur pour le restant de mes jours et à cet instant précis, je dirai adieu à mon indépendance et ma liberté .

Mais nous sommes prêts depuis tant d’années à t’élever , te mener sur le chemin, celui qui à nos yeux nous semble le plus juste , contribuer du mieux que l’on puisse à ton émerveillement quotidien.

(Re) découvrir le monde ensemble.

 

Ultime photo avant le grand jour

En attendant "Désiré"

Aujourd’hui nous avions rendez-vous mon fils , je pensais que ce serait la dernière fois avant notre rencontre mais un élément extérieur est venu contrebalancer ce que je m’étais imaginé .En effet , il semblerait que tu sois très à l’aise  dans ta piscine chauffée , tellement bien et à ton aise que tu profites un peu trop et que le corps médical annonce à maman un bien , beau et gros bébé charnu et dodu.

Ce qui signifierait que l’on soit peut-être dans l’obligation de déclencher ta venue et ne pas laisser vraiment faire la nature pour m’éviter quelques désagréments d’ordre technique fâcheux.On parle de 98 eme percentile , j’ai demandé ce que cela signifiait vraiment cette histoire de percentile , unité de mesure connue du corps médical pour évaluer à l’aide d’une courbe le poids de nos bébés.

Bon clairement , tu es soi disant un peu gros , au-dessus de la courbe , je m’imagine déjà tes petites joues joufflues et tes cuisses dodues .Dans la vie imaginaire c’est plutôt une bonne nouvelle , je fonds d’amour de t’imaginer !

 

Mais la réalité médicale est autrement. Je ne te cache pas , que je suis déçue , même si j’attends encore le dernier rendez-vous avant de stresser un peu .Nous ne sommes pas à l’abri d’une réelle mauvaise estimation, nous allons vérifier cela à la fin du mois et prendre une décision en conséquence, assurément déjà, pour mon confort et aussi pour le tien .

Mon fils passons un pacte tous les deux , je continue de manger normalement et toi tu arrêtes de stocker ? Allez promit maman va bien te nourrir à ta sortie , tu n’as pas besoin de tout garder dans tes joues de hamster .

A très vite petit prince …

 

 

Son petit univers de chef Indien en chasse de lapins

En attendant "Désiré"

Depuis un long moment , je me rêve le moment où je vais pouvoir commencer à réfléchir et à organiser son petit espace.Honnêtement c’est assez plaisant de s’imaginer la chambre de son bébé , on se sent comme investie d’une mission , alors que ce pauvre petit bout ne sera pas du tout en âge de comprendre ou de se réjouir du temps que ses parents ont passé pour lui confectionner son petit dortoir et que surtout clairement il s’en fou royal , l’essentiel au début pour lui se résumant au contact et aux prises de tétées.

Mais, c’est une fois de plus, les parents qui se rassurent , organiser et penser la chambre de son futur enfant, c’est aussi avoir pleinement conscience que la date approche et que bientôt nous ne serons plus deux, mais trois à partager notre lieu de vie.Ayant du temps, pendant le congé maternité , c’est juste un vrai bonheur de lui organiser son petit dortoir qui sera aussi par la suite son espace de jeu.

J’avais des idées assez précises sur la question , je la voulais sobre , dans les tons de gris , blanc, moutarde mais je trouvais vraiment sympa de garder un fil conducteur , une sorte de thématique pour aiguiller ma décoration et mes achats.

J’ai donc choisi pour mon fils:ce sera un passionné des lapins et des indiens.

Me demandez pas pourquoi …mais j’avoue que plus j’avance dans la confection de celle-ci, plus je suis contente de mon choix.

Clairement les essentiels pour une chambre d’enfant se résument à peu de choses, un lit, bien que au début en fonction de vos choix , beaucoup de parents souhaitent le garder près d’eux surtout si la maman allaite .Une table à langer nécessaire, d’avoir un espace de change confortable et « safe » , surtout au début quand les gestes sont encore imprécis.Tout le reste, qu’on se le dise c’est purement du superflu ..qui fait plaisir aux parents mais ne servent pas vraiment à notre nourrisson.

Évidemment, je ne suis pas l’exemple à suivre ,j’attendais ce moment depuis tant d’années que du coup je me suis lâchée , j’ai trouvé des idées sur le site « Pinterest » et depuis des semaines j’épingle mes idées , mes coups de coeur sans relâche et j’ai déjà commandé quelques petites choses sympa …Un joli petit tapis , une veilleuse, un ciel de lit et quelques petits accessoires « inutiles » pour parfaire son univers de petit chef Sioux.

J’ai ajouté pas mal de petites choses sur notre liste de naissance, donc je peaufinerais tout cela , dans les semaines à venir.

Je rentre très bientôt en métropole et j’ai hâte de me mettre à l’ouvrage , je posterai de jolies photos pour que vous puissiez me donner vos avis sur la question.

En attendant, j’ai des valises à préparer justement , j’y retourne

 

See you Soon

 

A PAS PEUR

En attendant "Désiré", Les joies de la Grossesse

Chaque matin j’ouvre le panel d’applications que j’ai tèléchargé sur mon portable « Néomama » ou encore « BabyCenter », c’est devenu un véritable rituel depuis que nous cohabitons tous les deux . Assez bien pensées , elles me permettent de suivre pas à pas, ton évolution , et de comprendre tous les mécanismes physiologiques qui se produisent dans mon corps.

Depuis quelques jours , je n’ouvre pas ses applications avec la même pêche , sûrement aussi à cause des courtes nuits que tu commences déjà à me faire subir.Tes soubresauts, tes galipettes et ta fougue nocturne laissent présager d’une suite très mouvementée ..En réalité, c’est pas tant mes insomnies qui me dérangent mais chaque jour en plus me rapproche un peu plus de la fin de notre CDD et pour moi de la remise des clés .

Je ne peux pas m’empêcher de penser à ton arrivée et au marathon qui m’attends pour que dans moins de trois mois , tu sois là , prêt de nous.Jusque là j’étais plutôt confiante sur ma capacité à inspirer /expirer , sur mon équilibre sur le ballon et sur ma maîtrise de soi .

Mais le premier cours de préparation à l’accouchement, les mots « rassurants » mais « angoissants » de la sage-femme et ma réunion sur les douleurs de l’allaitement m’ont un petit peu refroidis .

Ceci dit comme dirait l’autre , il faut qu’il sorte donc je me rassure en me disant que mon angoisse de l’accouchement est totalement normale surtout lorsque nous ne sommes encore jamais passé par cette douloureuse épreuve autant physique que psychique .

Bien que je ne mesure encore pas à sa juste valeur le bonheur immense qui nous attends avec ta venue,je suis en revanche bien consciente du bouleversement que tu vas instaurer dans nos vies , j’angoisse aussi un peu de ne plus partager les mêmes années si intenses avec ton papa, de ne pas avoir la même fougue et la même jeunesse et d’être à la hauteur pour toi mon petit lion.Devenir mère , c’est un nombre incalculable de questions qui nous assaillent avant , pendant et après …La peur de l’inconnu est normale, la nature humaine a horreur du vide , c’est l’angoisse qui vient le combler et l’inconnu, c’est cet enfant à venir.

La société ne nous aide pas , elle entretient aussi beaucoup ses peurs avec son image de la femme parfaite, radieuse enceinte et pour laquelle l’accouchement est une simple formalité .

Ma solution reste toujours la même , m’écouter et me faire confiance en me rassurant, me dire que je ne suis pas la seule à avoir peur .

Aujourd’hui , il reste 78 jours à attendre , tellement et si peu à la fois .

78 jours pour canaliser mes peurs et être la maman combative et confiante dont tu seras fière mon fils …

 

 

 

Ta liste de Naissance

En attendant "Désiré", Non classé

image liste de naissance

Dois-je en faire une ? ou non ?

Je me suis posé la question à de nombreuses reprises , puis je me suis dit que mes proches et ma famille souhaiteraient savoir dans peu de temps quoi nous offrir pour l’arrivée de notre « petit lion » , alors c’est naturellement que j’ai pris beaucoup de plaisir à la réaliser avec rigueur et minutie .

Voyons cette liste comme un excellent allié, pour donner des idées dans tous les budgets et éviter à nos amis et famille d’acheter des cadeaux en double ou qui ne sont pas à notre goût.

Malgré, il est vrai,qu’elle se réalise souvent en concertation directe avec le futur papa, je l’ai réalisée seule, car plus de temps et des idées souvent bien arrêtées sur les besoins et les choses inutiles à ne surtout pas mettre dessus, sur les conseils de mes amies, déjà bien renseignées sur le sujet 🙂

Je me suis sentie prête vers mon cinquième mois à la commencer doucement, un peu chaque semaine, en naviguant de pages en pages sur le net , c’était un réel plaisir de pouvoir carrément créer un univers pour l’arrivée de notre bébé et surtout, j’étais bien plus aiguillée avec la connaissance de son petit secret  et les tracas du premier trismestre envolés.Le choix des équipements, des motifs et coloris étaient alors bien plus ciblés.

J’ai choisi de la réaliser sur le site http://www.mesenvies.fr , je trouve ce site de listes en tout genre très complet et bien fait , il m’a permise surtout de ne pas me cantonner à choisir un seul magasin de puériculture mais d’aller aussi dénicher des petites merveilles chez des créatrices un peu partout…De plus , la liste de naissance en ligne est beaucoup plus appropriée à notre situation géographique pour le moment. Sa création est rapide et gratuite et se fait au fur à mesure de nos disponibilités et envies .

A ce jour , il est encore trop tôt pour la dévoiler , et elle n’est pas totalement terminée.

J’étais rètissante au début , par peur de froisser ou d’imposer cette liste, je trouve que finalement c’est le moyen le plus assuré d’avoir des cadeaux qui plaisent et qui seront portés par notre futur bébé.

Affaire à suivre …..

 

 

 

 

Ton petit Prénom …

En attendant "Désiré"

Jamais je n’aurai imaginé qu’il serait si compliqué de te nommer mon petit lion..Nous étions, il y a des mois, bien parti avec papa,nous avions effectivement plus d’idées pour une fille mais dans mes souvenirs nous avions aussi quelques idées bien arrêtées pour un petit gars ..

Puis nous avons fait l’erreur de dire nos idées à une ou deux personnes de notre entourage (Chose à ne jamais faire) , et du coup nous avons récoltés les avis,remarques et nous avons bêtement commencer à douter.

S’en ai suivi des discussions interminables sur des innombrables listes de prénoms auxquels nous n’avions jamais pensé auparavant ..Et de belles engueulades aussi (lol)

A l’heure ou j’écris cet article, nous en sommes réduit à l’angoisse terrible de la feuille blanche.Nous avons évidemment toujours quelques idées en tête mais notre esprit reste flou.

Nous ne voudrions pas avoir deux prénoms en tête et être contraint de te le donner paniquer dés que tu poussera ton premier cri. 

J’ai confiance en nous , on va trouver et pourquoi ne pas rester sur nos premières idées , elles sont souvent les meilleures !!

Affaire à suivre 

La renaissance

En attendant "Désiré"

J’avais vraiment envie de faire un petit article et m’attarder un peu sur le deuxième trimestre de grossesse tant il est plus épanouissant que le premier et le sera sûrement beaucoup plus que le dernier à venir …

Ce deuxième trimestre commençait déjà à la 16ème semaines d’aménorrhée et se termine à la 28ème semaines d’aménorrhée.On parle sans abus d’un véritable retour au calme et d’un véritable apaisement physique et physiologique pour les mamans qui comme moi n’ont pas été super chanceuse.Les nausées et les malaises sont de lointains souvenirs dus au taux de l’hormone HCG qui se régule peu à peu .

Le placenta de bébé se développe de plus en plus et bébé n’hésite pas à se servir dans notre pompe sanguine, ce qui peut causer une certaine fatigue , voir anémie et carences.

Pour ma part, une petite cure de fer s’est avérée nécessaire.

Quant aux échos, elles sont de plus en plus belles et réalistes , on connaît enfin le secret de notre bébé,il est ainsi beaucoup plus facile de se projeter. On commence à se plonger à corps perdu dans le choix cornélien du prénom et surtout l’angoisse du risque de fausse couche s’éloigne peu à peu.

Les premiers achats deviennent une véritable source de plaisir tantôt seule ou à deux avec le papa.

En revanche, le risque de prématurité prend sa place 😦

(on est jamais vraiment sereine!) du moins plus du tout depuis l’annonce de la grossesse …

 

Parlons de la prise de poids à présent : comment dire ? c’est comme si pile au second trimestre nous avions enclenché un bouton start :-)impossible à arrêter lol.

On se sent gonflée ,ballonnée, pleine d’eau,mais cela est normal notre petit bout se développe à vitesse grand v chaque jour en prenant entre 11 et 13 grammes.

Ainsi, surveiller son alimentation et continuer à tenir le cap en fournissant quotidiennement une alimentation saine, variée et équilibrée me semble la clé pour limiter les dégâts.

Concernant la pratique du sport, elle est quotidienne pour ma part, pour deux raisons : mon esprit et mon corps.La dépense énergétique de 30 Mn par jour me procure un véritable mieux être et m’aide aussi à écouter mon corps.Tantôt yoga, méditation, marche rapide, natation, vélo..Que du doux quand même …

En résumé , ce deuxième trimestre est pour ma part évidemment, une véritable source de bonheur et de fusion avec mon bébé.

Comme je le dis à chaque article, je profite de chaque petit moment, consciente de la chance immense, que j’ai, de pouvoir vivre des moments si précieux.

Et qu’on se le dise , la suite risque d’être un peu moins rose

Hello , 6 ème mois

En attendant "Désiré"

On attaque le 6 ème mois aujourd’hui mon petit lion, plus soudés que jamais!Quel beau chemin déjà parcouru , car tu reviens de loin, et tu as été le grand vainqueur de cette course folle.Bravo mon petit champion !

Depuis que mes petits maux du début se sont calmés, j’apprécie chaque moment de notre collocation, chaque instant me semble magique, je me dis que je ne dois pas être vraiment normal pour aimer ressentir des douleurs dans les ligaments, des coups dans le ventre et des reflux gastriques..Sans parler de mon corps qui change et de mes bouts de pieds qui seront dans peu de temps qu’un lointain souvenir!

je t’ai tellement attendu ,imaginé,rêvé, qu’aujourd’hui ces moments sont si concrets que j’en profite inlassablement car personne ne peut nous les voler.

L’heure est à la discussion avec papa en ce moment, nous n’arrivons pas vraiment à se décider sur ton futur prénom, indécis et souhaitant faire au mieux surtout, nous sommes encore en pleine réflexion.

Je me sens bien, épanouie, et je prépare ta venue avec une grande sérénité.Accueillir son enfant , construire sa famille, voilà des mots qui raisonnent en moi et semblent donner un sens certain à mon existence.

Tout le monde me dit que le plus dur reste à venir , je suis sceptique, pour moi le plus dur il est derrière nous.

Alors mon champion, sois sage et restes encore bien au chaud, ne sois pas trop pressé de découvrir le monde, tu es bien trop petit et frêle pour sortir déjà de ta coquille.

Mum

L’Amour Aveugle

En attendant "Désiré"

Comment est-il possible d’aimer autant ce petit être qui grandit en vous sans rien connaître de lui et sans même ne  jamais l’avoir rencontré ?

Dans notre société et surtout notre patrimoine culturel, l’amour maternel est implanté comme un amour qui irait de soi ,comme une capacité intrinséque que toutes les futures mamans en devenir développeraient au cours de leur existence.Je ne suis pas vraiment d’accord sur ce point ….

Je préfère employer le terme de « lien maternel », car la notion d’amour revêt pour chacune d’entres nous des formes et des notions différentes.

unnamed

Arrêtons de nous méprendre , cette capacité puissante à être à l’aise dés le début avec votre enfant n’est pas systématique pour toutes , ce lien se construit, et il s’alimente en fonction des expériences que vous allez vivre avec votre bébé.

De plus , je suis intimement persuadé que ce lien prend forme en fonction du lien que la maman a elle -même vécue dans sa propre enfance avec sa mère , si elle à été accueillie , aimée ou bien tristement délaissée , cette interaction passée sera capitale dans le lien qu’elle s’attachera à tisser avec son propre bébé . Soit la répétition de son vécu soit la réparation de celui-ci.

Pour parler de mon expérience , j’ai commencé à tisser un lien avec mon futur enfant dans mes songes , je le rêvais , l’imaginait ..La médicalisation pendant de nombreuses années de notre désir n’a cessé de construire petit à petit un lien fugace avec ce petit être qui nous semblait si inaccessible.Parfois paradoxalement la multitude de contraintes qu’ infligent la PMA , les douleurs aussi psychiques et physiques m’ont découragées à tel point que je n’arrivais plus à visualiser une vie avec enfant …

Aujourd’hui , je porte cet enfant , je le sens bouger en moi , même si les premiers mois ont été très difficiles , la relation que je tisse chaque jour avec ce petit poussin que je porte en moi est simplement magique.J’arrive depuis quelques semaines seulement à me projeter , et j’idéalise beaucoup la nouvelle famille que nous allons former.

Imaginer mon conjoint papa, est la plus belle chose qu’il soit tant je sais qu’il sera au top.

Je pourrais continuer en imaginant la suite de cette relation qui va se construire en parlant de la première fois ou nos regards vont se croiser mais je n’aime pas vraiment parler des choses que je n’ai pas vécue …donc ce sera un article post -accouchement.

 

 

 

« Daddy Day »

En attendant "Désiré"

Aujourd’hui est un jour un peu particulier , c’est l’anniversaire de mon cher et tendre et je trouvais normal de lui consacrer un petit article.

En grande majorité, hommes et femmes ne vivent pas le projet, la grossesse et la naissance d’un enfant de la même manière, ni au même rythme, mais pour nous c’est un peu diffèrent.

Nous avons avec notre parcours de la PMA eut le temps de mûrir, réfléchir et désirer ce futur nouvel arrivant dans notre vie.

Pendant ses longs mois, et la médicalisation de notre parcours , nous avons souvent été dans une construction de pensée ; « Et si jamais cela fonctionne ?  » et aussi beaucoup imaginer la pensée inverse : »Et si l’on ne devient jamais parents? »

Tous ses moments ont indéniablement favorisé la future paternité de Mr N.

Actuellement c’est moi qui lui autorise à complètement saisir celle-ci en lui disant en permanence : »Regarde mon ventre bouge , touche le « .

Souvent il est difficile pour un homme de conceptualiser un bébé, d’ailleurs quand Mr N parle de notre futur enfant , il le voit déjà courir avec lui après un ballon ou ramasser les champignons ..Désole chéri mais on n’est pas encore rendu à ce stade , il va falloir passer par bien d’autres moments bien sympa , tu verras ! Nuits écourtées, sommeils légers, mon humeur dérangée, et des couches à changées …

Lors de la naissance,nous sécrétons beaucoup d’hormones qui favorisent avec une puissance inébranlable notre lien avec notre enfant.Ainsi une nouvelle fois , le papa se sent souvent sur la touche, à nous de faire attention à rendre nos conjoints « ACTEURS ».

Nous ne serons sûrement pas les meilleurs parents du monde , d’ailleurs ce concept existe t’il vraiment ? Mais nous essaierons de transmettre du mieux possible sécurité , amour et lien familial à notre futur petit garçon.

Persuadée depuis toujours du papa merveilleux que tu feras , nous te souhaitons en ce jour un très joyeux anniversaire.