La renaissance

En attendant "Désiré"

J’avais vraiment envie de faire un petit article et m’attarder un peu sur le deuxième trimestre de grossesse tant il est plus épanouissant que le premier et le sera sûrement beaucoup plus que le dernier à venir …

Ce deuxième trimestre commençait déjà à la 16ème semaines d’aménorrhée et se termine à la 28ème semaines d’aménorrhée.On parle sans abus d’un véritable retour au calme et d’un véritable apaisement physique et physiologique pour les mamans qui comme moi n’ont pas été super chanceuse.Les nausées et les malaises sont de lointains souvenirs dus au taux de l’hormone HCG qui se régule peu à peu .

Le placenta de bébé se développe de plus en plus et bébé n’hésite pas à se servir dans notre pompe sanguine, ce qui peut causer une certaine fatigue , voir anémie et carences.

Pour ma part, une petite cure de fer s’est avérée nécessaire.

Quant aux échos, elles sont de plus en plus belles et réalistes , on connaît enfin le secret de notre bébé,il est ainsi beaucoup plus facile de se projeter. On commence à se plonger à corps perdu dans le choix cornélien du prénom et surtout l’angoisse du risque de fausse couche s’éloigne peu à peu.

Les premiers achats deviennent une véritable source de plaisir tantôt seule ou à deux avec le papa.

En revanche, le risque de prématurité prend sa place 😦

(on est jamais vraiment sereine!) du moins plus du tout depuis l’annonce de la grossesse …

 

Parlons de la prise de poids à présent : comment dire ? c’est comme si pile au second trimestre nous avions enclenché un bouton start :-)impossible à arrêter lol.

On se sent gonflée ,ballonnée, pleine d’eau,mais cela est normal notre petit bout se développe à vitesse grand v chaque jour en prenant entre 11 et 13 grammes.

Ainsi, surveiller son alimentation et continuer à tenir le cap en fournissant quotidiennement une alimentation saine, variée et équilibrée me semble la clé pour limiter les dégâts.

Concernant la pratique du sport, elle est quotidienne pour ma part, pour deux raisons : mon esprit et mon corps.La dépense énergétique de 30 Mn par jour me procure un véritable mieux être et m’aide aussi à écouter mon corps.Tantôt yoga, méditation, marche rapide, natation, vélo..Que du doux quand même …

En résumé , ce deuxième trimestre est pour ma part évidemment, une véritable source de bonheur et de fusion avec mon bébé.

Comme je le dis à chaque article, je profite de chaque petit moment, consciente de la chance immense, que j’ai, de pouvoir vivre des moments si précieux.

Et qu’on se le dise , la suite risque d’être un peu moins rose

Hello , 6 ème mois

En attendant "Désiré"

On attaque le 6 ème mois aujourd’hui mon petit lion, plus soudés que jamais!Quel beau chemin déjà parcouru , car tu reviens de loin, et tu as été le grand vainqueur de cette course folle.Bravo mon petit champion !

Depuis que mes petits maux du début se sont calmés, j’apprécie chaque moment de notre collocation, chaque instant me semble magique, je me dis que je ne dois pas être vraiment normal pour aimer ressentir des douleurs dans les ligaments, des coups dans le ventre et des reflux gastriques..Sans parler de mon corps qui change et de mes bouts de pieds qui seront dans peu de temps qu’un lointain souvenir!

je t’ai tellement attendu ,imaginé,rêvé, qu’aujourd’hui ces moments sont si concrets que j’en profite inlassablement car personne ne peut nous les voler.

L’heure est à la discussion avec papa en ce moment, nous n’arrivons pas vraiment à se décider sur ton futur prénom, indécis et souhaitant faire au mieux surtout, nous sommes encore en pleine réflexion.

Je me sens bien, épanouie, et je prépare ta venue avec une grande sérénité.Accueillir son enfant , construire sa famille, voilà des mots qui raisonnent en moi et semblent donner un sens certain à mon existence.

Tout le monde me dit que le plus dur reste à venir , je suis sceptique, pour moi le plus dur il est derrière nous.

Alors mon champion, sois sage et restes encore bien au chaud, ne sois pas trop pressé de découvrir le monde, tu es bien trop petit et frêle pour sortir déjà de ta coquille.

Mum

LE TAM TAM DE LA VIE

En attendant "Désiré"

Cela faisait un petit temps que je n’avais pas écrit un petit article mais comme vous le savez je ne souhaite pas être forcée ou soumise à une certaine régularité qui fausserait mes posts donc je m’écoute et écris tel un vrai journal de bord quand je le désire.

Ces derniers temps, je profitais pleinement de ma grossesse, mes petits bobos du début s’étaient subitement envolés comme par magie, et j’appréciais chaque minute de ce duo magique avec mon petit garçon.Malheureusement le repos fut de courte durée, mes atroces maux de ventre déjà présents au début de la grossesse sont revenus et de plus belle. Je fus pliée (C’est le bon mot) en huit durant quatre jours interminables, sans savoir d’où cela venait et si le bébé allait bien..

Après une visite obligatoire chez le gynécologue , qui s’est montré très rassurant, j’ai constaté que le bébé n’avait rien mais que nous ignorions la provenance et surtout la cause de ses horribles maux.

 

 

Comme à son habitude, c’est passé comme cela est venu …je reste donc dans l’appréhension d’un « come back« .

Afin d’oublier un peu ses durs moments ,nous avons décidé de partir nous ressourcer quelques jours, loin de la Guadeloupe, pour profiter tant que cela est possible de bonnes nuits de sommeil et de moments à deux.

C’était nécessaire et tellement appréciable , tous ses instants ou nous parlons de Toi sans te connaître encore, de notre future vie à trois et aussi des nombreux doutes qui nous envahissent car ils sont quand même nombreux.

Le temps file et nous rapproche chaque jour un peu plus de notre nouvelle vie de famille.Bientôt dans mon cinquième mois et j’ai déjà comme le dit si bien maman : »fait la moitié du boulot« .

Quand l’enfant n’est qu’un rêve, on pense que ça ne changera pas grand-chose.

Que ce que ça changera est identifiable, quantifiable, gérable, « anticipable » même..

Qu’on peut être bien préparé et ne pas être trop chamboulée car nous on va savoir faire « LOL« .

On pense qu’on sait à quoi s’attendre mais en fait je me doute que l’on s’imagine vraiment très bien à quel bouleversement nous allons confronter nos vies et aussi  quelle dose d’amour inconditionnel va envahir nos coeurs.

 

Petit Prince continues ta croissance , profites de la douce caverne qui te berce car bientôt tu devras affronter la VIE et crois moi c’est pas toujours simple.

 

 

 

 

P’tit Mec à bord

En attendant "Désiré", Non classé
it's a boy

BABY BOY

Après nous avoir bien fait languir en croisant tes petites jambes à chaque fois , tu as décidé hier de dévoiler ton petit secret .Ce fut un moment encore très intense , te voir te mouvoir dans ta grande piscine, faire des petits gestes avec tes pieds et même mettre ta petite main dans ta bouche.

On l’avoue on a tous les deux avec papa versés une jolie larme .. La sage femme fut catégorique , c’est un petit garçon que nous attendons.Nous n’avions pas vraiment de préférence même si parfois pour rire nous  imaginons les avantages et inconvénients de l’un et de l’autre.

Aujourd’hui depuis plus de quatre mois, nous ne faisons qu’UN , qu’importe ton genre , tant que tu te portes bien , nous t’avons tellement désiré du plus profond de nos coeurs que nous mesurons déjà tous les jours la chance immense que nous avons de pouvoir faire ta connaissance bientôt.

Évidemment ce que je ressens moi en tant que femme, c’est que attendre un petit garçon, c’est fabriquer un être différent de soi , je me retrouve à porter le sexe que je n’ai pas.N’a-t-on pas, comme l’exprime de façon imagée la psychanalyste Geneviève Delaisi de Parseval, « des couilles dans le ventre ? » Assez drôle ce sentiment de plénitude et de puissance .

Bizarrement ma première intuition au début de ma grossesse était de porter un petit bonhomme , puis suite aux symptômes , aux différentes croyances , aux avis des uns et des autres sur la forme de mon petit bidou naissant , j’ai pensé à tords a une fille .

Comme quoi il faut s’écouter , l’instinct maternel si il existe , commence sûrement ici ..