Son petit univers de chef Indien en chasse de lapins

En attendant "Désiré"

Depuis un long moment , je me rêve le moment où je vais pouvoir commencer à réfléchir et à organiser son petit espace.Honnêtement c’est assez plaisant de s’imaginer la chambre de son bébé , on se sent comme investie d’une mission , alors que ce pauvre petit bout ne sera pas du tout en âge de comprendre ou de se réjouir du temps que ses parents ont passé pour lui confectionner son petit dortoir et que surtout clairement il s’en fou royal , l’essentiel au début pour lui se résumant au contact et aux prises de tétées.

Mais, c’est une fois de plus, les parents qui se rassurent , organiser et penser la chambre de son futur enfant, c’est aussi avoir pleinement conscience que la date approche et que bientôt nous ne serons plus deux, mais trois à partager notre lieu de vie.Ayant du temps, pendant le congé maternité , c’est juste un vrai bonheur de lui organiser son petit dortoir qui sera aussi par la suite son espace de jeu.

J’avais des idées assez précises sur la question , je la voulais sobre , dans les tons de gris , blanc, moutarde mais je trouvais vraiment sympa de garder un fil conducteur , une sorte de thématique pour aiguiller ma décoration et mes achats.

J’ai donc choisi pour mon fils:ce sera un passionné des lapins et des indiens.

Me demandez pas pourquoi …mais j’avoue que plus j’avance dans la confection de celle-ci, plus je suis contente de mon choix.

Clairement les essentiels pour une chambre d’enfant se résument à peu de choses, un lit, bien que au début en fonction de vos choix , beaucoup de parents souhaitent le garder près d’eux surtout si la maman allaite .Une table à langer nécessaire, d’avoir un espace de change confortable et « safe » , surtout au début quand les gestes sont encore imprécis.Tout le reste, qu’on se le dise c’est purement du superflu ..qui fait plaisir aux parents mais ne servent pas vraiment à notre nourrisson.

Évidemment, je ne suis pas l’exemple à suivre ,j’attendais ce moment depuis tant d’années que du coup je me suis lâchée , j’ai trouvé des idées sur le site « Pinterest » et depuis des semaines j’épingle mes idées , mes coups de coeur sans relâche et j’ai déjà commandé quelques petites choses sympa …Un joli petit tapis , une veilleuse, un ciel de lit et quelques petits accessoires « inutiles » pour parfaire son univers de petit chef Sioux.

J’ai ajouté pas mal de petites choses sur notre liste de naissance, donc je peaufinerais tout cela , dans les semaines à venir.

Je rentre très bientôt en métropole et j’ai hâte de me mettre à l’ouvrage , je posterai de jolies photos pour que vous puissiez me donner vos avis sur la question.

En attendant, j’ai des valises à préparer justement , j’y retourne

 

See you Soon

 

Ton petit Prénom …

En attendant "Désiré"

Jamais je n’aurai imaginé qu’il serait si compliqué de te nommer mon petit lion..Nous étions, il y a des mois, bien parti avec papa,nous avions effectivement plus d’idées pour une fille mais dans mes souvenirs nous avions aussi quelques idées bien arrêtées pour un petit gars ..

Puis nous avons fait l’erreur de dire nos idées à une ou deux personnes de notre entourage (Chose à ne jamais faire) , et du coup nous avons récoltés les avis,remarques et nous avons bêtement commencer à douter.

S’en ai suivi des discussions interminables sur des innombrables listes de prénoms auxquels nous n’avions jamais pensé auparavant ..Et de belles engueulades aussi (lol)

A l’heure ou j’écris cet article, nous en sommes réduit à l’angoisse terrible de la feuille blanche.Nous avons évidemment toujours quelques idées en tête mais notre esprit reste flou.

Nous ne voudrions pas avoir deux prénoms en tête et être contraint de te le donner paniquer dés que tu poussera ton premier cri. 

J’ai confiance en nous , on va trouver et pourquoi ne pas rester sur nos premières idées , elles sont souvent les meilleures !!

Affaire à suivre 

P’tit Mec à bord

En attendant "Désiré", Non classé
it's a boy

BABY BOY

Après nous avoir bien fait languir en croisant tes petites jambes à chaque fois , tu as décidé hier de dévoiler ton petit secret .Ce fut un moment encore très intense , te voir te mouvoir dans ta grande piscine, faire des petits gestes avec tes pieds et même mettre ta petite main dans ta bouche.

On l’avoue on a tous les deux avec papa versés une jolie larme .. La sage femme fut catégorique , c’est un petit garçon que nous attendons.Nous n’avions pas vraiment de préférence même si parfois pour rire nous  imaginons les avantages et inconvénients de l’un et de l’autre.

Aujourd’hui depuis plus de quatre mois, nous ne faisons qu’UN , qu’importe ton genre , tant que tu te portes bien , nous t’avons tellement désiré du plus profond de nos coeurs que nous mesurons déjà tous les jours la chance immense que nous avons de pouvoir faire ta connaissance bientôt.

Évidemment ce que je ressens moi en tant que femme, c’est que attendre un petit garçon, c’est fabriquer un être différent de soi , je me retrouve à porter le sexe que je n’ai pas.N’a-t-on pas, comme l’exprime de façon imagée la psychanalyste Geneviève Delaisi de Parseval, « des couilles dans le ventre ? » Assez drôle ce sentiment de plénitude et de puissance .

Bizarrement ma première intuition au début de ma grossesse était de porter un petit bonhomme , puis suite aux symptômes , aux différentes croyances , aux avis des uns et des autres sur la forme de mon petit bidou naissant , j’ai pensé à tords a une fille .

Comme quoi il faut s’écouter , l’instinct maternel si il existe , commence sûrement ici ..

 

 

 

Bien choisir sa poussette …Choix Cornélien

En attendant "Désiré"

C’est l’achat incontournable lors de l’arrivée de bébé , elle va devenir dans les mois suivants la naissance le nouveau moyen de transport de votre trésor et celui dont vous allez l’être l’esclave ..

Autant dire que son choix est juste un véritable casse tête!

Essayons donc d’être un peu méthodique afin d’éviter les mauvais choix ou pire de devoir regretter son achat dés la première sortie avec bébé.

Le premier critère essentiel réside dans l’âge de votre enfant ,

La poussette classique ce qui correspond à un (châssis+hamac) est utilisable dès la naissance à condition que le hamac s’allonge entièrement pour le confort du nourrisson. On place le bébé face à nous , il n’est pas encore assez grand pour profiter des promenades face à la route .

Vous pouvez opter, si vous le souhaitez, pour un modèle combiné 2 ou 3-en-1, qu’on appelle aussi un « Pack ». Pratique, il permet la fixation sur le même châssis d’une nacelle et d’une coque, en plus du traditionnel hamac. L’avantage : vous avez tout ! La nacelle, façon landau, pour que votre bébé soit installé le plus confortablement possible et la coque ou le siège-auto, pour les trajets en voiture.

Le vrai plus : l’enfant au début dort de 18 à 20 heures par jour donc il doit être dans un vrai cocon de confort et la nacelle ou la coque sont tops dans ce cas.

Mais honnêtement c’est souvent un achat très onéreux et dont on se sert vraiment pas longtemps , et qui nous conduit par la suite à acheter rapidement une poussette canne.

A partir de 6/9 mois ,le bébé tient mieux et la poussette canne va devenir votre meilleure amie , surtout pour les parents qui voyagent beaucoup ou prennent les transports en commun.Elles sont souvent légères, compacts et se plient très facilement.

Regarder en priorité la qualité des suspensions, les roues , la grandeur du panier de rangement et le repose pieds.

Évidemment vous ne choisirez pas non plus la même poussette si vous vivez en ville ou à la campagne , il faut adapter sa poussette à son mode de vie!

Tout terrain à trois roues ou plutôt citadine à 4 roues ?

En ce qui me concerne, le plus important pour nous c’est la légèreté de celle-ci pour nos futurs déplacements et nos voyages avec bébé , donc on hésite encore car évidemment le côté budget est aussi en jeu mais on est sur la bonne voie.

 

La magie des Echographies

En attendant "Désiré"

Aujourd’hui, j’avais envie de vous parler de ce moment magique dans la vie d’une femme : L’échographie, la première, ce moment intense et terriblement angoissant à la fois ou vous apercevez tout remuant votre bébé.

Ce moment ou tout s’arrête autour de vous, la seule chose qui vous importe c’est d’écouter un battement de coeur, comptez deux pieds, deux mains ,des orteils ..Il semble déjà si parfait!

Je pense sans l’avoir encore vécue complètement , que les trois échographies sont magiques mais la première reste la première .

C’est pendant cette échographie que vous savez combien de bébés vous portez, honnêtement malgré notre désir très fort , nous étions rassurés de ne voir qu’une poche, ayant implanté deux embryons lors de ma Fiv , un des deux n’a pas survécu…Ce petit trésor que je porte est le grand vainqueur de la course..

Et surtout vous sortez du cabinet en ayant la sensation d’être vraiment enceinte , pour la première fois de votre vie (en tout cas pour ma part), vous réalisez un peu que votre vie va changer.La dimension du mot « Parents » prend vraiment un tout autre sens, et le fait d’y aller avec le papa est extrêmement important pour que lui aussi arrive à se rendre compte que vous portez la vie.A douze semaines , cela fait un bien fou de se le faire confirmer visuellement après les trois mois souvent très difficiles que nous avons vécus.

Notre bébé lors de cette échographie avait ses petites jambes croisées en mode yogi, il suçait son pouce et n’hésitait pas à tourner la tête sans arrêt , c’est impensable d’imaginer que toute cette énergie se développe à l’intérieur de vous et que dans peu de temps je sentirai de douces caresses d’ailes de papillon signes de sa présence.

Pendant 9 mois, nous ne faisons qu’UN, je ne pensais pas avoir la chance de pouvoir vivre cela un jour , alors croyez moi que je profite de chaque minute de ce bonheur!

Nous allons vivre dans quelques jours notre seconde échographie, qui va je l’espère nous révéler son petit secret …

 

 

 

 

« A tchao Bonsoir » 1 er Trimestre

En attendant "Désiré"

Comme promis un petit récapitulatif de la fin de mon premier trimestre…

Qui je dois le dire fut quelque peu chaotique, en effet , mes nausées et douleurs abdominales viennent juste de se calmer et je peux enfin commencer à m’alimenter de façon plus ordonner ..

Car ses derniers temps c’était un peu n’importe quoi ..

J’alimentais mon estomac quand Mr était disposé, avec les mêmes aliments :

  • Kiri
  • Pain
  • Pâtes
  • Soupe
  • Kiri
  • Pain
  • Pâtes
  • Soupe

Répétitifs vous trouvez ? non mais « oh » il est difficile de manger en ayant la sensation d’être dans la cale d’un bateau toute la journée 😦

Nous avons eu l’échographie du premier trimestre en début de semaine,nous sommes obligés de constater que notre bébé est déjà un coquin , il n’était absolument pas disposé à nous montrer grand chose et se contorsionner tel un vrai « Yogini baby » pour mon plus grand plaisir …

Tête en bas , fesses en haut, pieds croisés..Nous n’avons pas eu de très jolies photos, très exploitables ,mais l’essentiel c’est qu’il aille bien et qu’il se sente à l’aise dans sa « piscine amniotique ».

Je commence à me sentir moins épuisée , j’ai pu recommencer ma marche rapide et mon yoga,  mon petit bourrelet bien disgracieux commence à bien pointer le bout de son nez et je me sens de plus en plus habité..Je reste encore très inquiète évidemment mais je crois que c’est peine perdue dés que la sonde ne touche plus mon ventre, et que le visible est à nouveau invisible , je me languis déjà de savoir si tout va bien là dessous.

Papa quant à lui est aux anges et prépare notre retour sereinement , car oui nous avons décidé de rentrer et de quitter la Guadeloupe pour nous rapprocher de nos familles.Cette expérience aura été extraordinaire, on aura évolués , changés et grandis à deux et l’on revient à trois .

8000 kms nous sépare et c’est dur de priver les gens que l’on aiment de ce nouveau bonheur …

 

See you Soon ♥

Cohabitation difficile

En attendant "Désiré"

J’ai attendu ce moment des années , plus que personne…

Je me le suis imaginé, rêvé,simulé même, en m’inventant des symptômes imaginaires.

L’état de la femme enceinte épanouie, terriblement belle, heureuse de ce petit habitant qui prends place en toi.

C’est à la fois la chose la plus magique et extraordinaire que va vivre une femme dans sa vie , mais c’est aussi un des états des plus bouleversants.

Effectivement, partager son corps n’est pas toujours chose aisée !les chamboulements qui s’y passe te rappelle chaque jour que Mère Nature est la seule directrice à bord.

Les premiers mois puisque se sont encore les seuls dont je peux parler en connaissance de cause,  sont une sorte de « roulette Russe« , soit vous êtes malade comme un chien et passer la plupart de votre temps partagé entre la cuvette des toilettes , et votre chambre qui devient l’antre magique de tous vos maux, soit, vous êtes terriblement chanceuse et honnêtement je vous envie, mais pour vous le mot nausée ou vomissement vous ne les connaissez pas…

Je dois vous faire une petite confidence, j’ai passé les deux semaines les plus horribles de toute mon existence il y a peu , et je me suis secrètement demandé je l’avoue une fois, une SEULE fois , comment j’allais arriver à tisser un lien avec cet enfant qui me tordait les boyaux à l’envers, me donnait des nausées atroces et l’énergie d’une limace.Tu deviens une épave qui traîne la patte, même ton compagnon très patient , à du mal à reconnaître la femme de sa vie !

Vous l’aurez compris ce premier trimestre qui est sur le point de se clôturer, aura été chaotique. Moi la fille qui me donne toujours à 110% dans tout, j’ai du mal à donner même 50% de moi-même.Petite descente dans l’estime de soi d’être dans la capacité la plus totale d’aller travailler enceinte …Petit arrêt d’une semaine obligatoire, ponctué par un passage chez la sage-femme, chez le médecin et aux urgences …le Combo gagnant

Mais il est bon de réaliser que parfois il faut savoir dire stop et ne pas pousser la machine jusqu’à l’épuisement.

Jouer la carte de mon infertilité pour me faire passer le message que je n’ai pas le droit de me plaindre, malheureusement, c’est pas plus valable.

Parce que ça en reviendrait à dire que je ne pourrai jamais m’apitoyer sur les nuits blanches de mon enfant, sur ses mauvaises notes ou son mauvais comportement sous prétexte que je l’ai espéré durant des années et que j’ai eu la chance d’être enceinte.

Je vais entamer le second trimestre , je suis sereine,heureuse et je sens qu’il est empli de bonnes ondes..

A bas les nausées, la fatigue extrême, les douleurs abdominales…

Dans moins de quelques jours , sur cet écran noir et blanc la forme de ton petit corps va bouger, ton petit coeur va scintiller et cette image viendra panser comme un baume emplit d’Amour tous les petits maux de mon quotidien de future maman …

 

Journal de « Baby Bump »

En attendant "Désiré"

Le premier trimestre de la grossesse est de loin je pense, les semaines les moins marrantes à vivre.(Avis Perso)

Mois N°1 : On voit rien mais tu sens beaucoup

Dans notre corps c’est presque le calme plat à part de vilains signes qui ne trompent pas , tels que des seins ultras tendus et douloureux, pour certaines une agréable et persistante nausée , accompagnée d’une envie d’uriner et de dormir quasi quotidienne.

L’expression « Casser le lit » prend alors tout son sens 🙂

Un réel bonheur! Une multitudes de sentiments vous envahissent , et une peur incommensurable qui je vous rassure ne passera plus jamais , ça y est vous portez la Vie en vous , vous aurez peur tout le temps.

Bienvenue dans le Club très fermé des « APLV » :

Angoissée pour la Vie

Un tas de questions surgissent dans votre tête : « Est-ce que je vais assurer? », « Est-ce que c’est normal de rien sentir ? », « Les douleurs dans le bas ventre sont pas régulières ? », « Et si je faisais une fausse couche ? » Mon enfant sera t’il normal ? »

C’est un véritable tiraillement quotidien, je n’ai jamais autant rêver d’être mariée ses derniers temps à un Gynécologue , un laborantin ou d’acquérir un échographe à la maison . Je pense que chaque femme vit la même chose et les mêmes angoisses , bien que je sente que les miennes sont légèrement amplifiées du fait de notre parcours de la PMA.

Les échographies de contrôle nombreuses en PMA au début, te rassurent évidemment sur le moment , pendant deux , trois jours et puis ton angoisse ressurgit …Incontrôlable pour ma part , bien que j’essaye de prendre sur moi au maximum pour ne pas véhiculer un stress nocif pour mon bébé.

J’ai téléchargé deux super applications sur Apple Store , Baby Center et Neomama qui me permettent chaque matin de suivre l’évolution du petit être qui évolue en moi.Je vous conseille fortement ses applications très bien faites qui expliquent avec une grande précision et une touche d’humour ce qui se passe dans son petit cocon.

Mois N°2 : Dormir is my religion 

Le début de ce deuxième mois de grossesse est prometteur , je suis extrêmement fatiguée, moi qui étais très active , pleine de pep’s et à 100 à l’heure je revois ma copie.

Mes nausées se sont calmées , mes premières envies apparaissent « Donnez moi de la soupe avec des pâtes et du pain   » ou je casse tout ..C’est un peu ça et je ne peux pas vous expliquer pourquoi cette soudaine envie de soupe et de pain quasi quotidienne…

Vous me direz c’est mieux ça que les burgers !

Je me sens rapidement essoufflée et je supporte mal quelques odeurs.

je me rapproche sereinement de mon écho de premier trimestre et j’essaye de vivre pleinement et sereinement tous ses changements extraordinaires et si bouleversants que je reçois tous les jours comme un cadeau du ciel.

 

See you soon pour la suite de l’article … et des joies du Mois N°3

 

 

Le Mobile de Gobbi

En attendant "Désiré"

Les chambres de bébé fleurissent d’éléments de décoration parfois juste décoratifs mais pas vraiment utiles.

Je trouvais judicieux de réaliser un mobile intelligent, utilisable dés les deux mois de l’enfant.

Très intéressée par la pédagogie de Maria Montessori , les mobiles font partie des premiers objets présentés à un bébé.Le mobile de Gobbi à été crée par Gianna Gobbi, une collaboratrice de Maria.

Sa fonction première est de poursuivre la perception visuelle de bébé par la couleur et le volume.

Comment le fabriquer à la maison ? 

  • Munissez vous d’une tige en bambou naturelle ou d’une branche de bois flotté.
  • 5 fils à broder « Mouliné » 117MC grosseur 25:8 mètres d’une même couleur mais de 5 nuances différentes assez proches.
  •  un fil plus épais
  • 5 balles en polystyrènes environ 5 cm de diamètre.

Petite astuce: Quand vous commencer à remplir vos boules , collé l’extrémité du fil DMC sur le haut de la balle avec de la glue pour ensuite pouvoir enrouler solidement et entièrement la balle.Enrouler les fils les uns à coté des autres sauf sur le dessus-dessous ou ils passent les uns sur les autres.

Une fois cette étape finie, coller le restant du fil à la glue et j’ai coupé le restant du fil.

La hauteur de chaque boule et donc du fil sera déterminé en fonction du milieu de la première balle comme indiqué sur le dessin au-dessus.

Ensuite j’ai coupé du fil épais correspondant à la hauteur pour chaque balle.

N’oubliez pas de compter le noeud pour ajouter les balles sur la tige en bois.

Toujours avec de la glue, j’ai collé le bout de fil épais naturel sur chaque balle et je l’ai ensuite accroché par un noeud sur la tige.

A vous l’honneur 🙂

 

Nb : Voici le lien pour acheter le fil DMC www.boutique-dmc.fr