L’Amour Aveugle

En attendant "Désiré"

Comment est-il possible d’aimer autant ce petit être qui grandit en vous sans rien connaître de lui et sans même ne  jamais l’avoir rencontré ?

Dans notre société et surtout notre patrimoine culturel, l’amour maternel est implanté comme un amour qui irait de soi ,comme une capacité intrinséque que toutes les futures mamans en devenir développeraient au cours de leur existence.Je ne suis pas vraiment d’accord sur ce point ….

Je préfère employer le terme de « lien maternel », car la notion d’amour revêt pour chacune d’entres nous des formes et des notions différentes.

unnamed

Arrêtons de nous méprendre , cette capacité puissante à être à l’aise dés le début avec votre enfant n’est pas systématique pour toutes , ce lien se construit, et il s’alimente en fonction des expériences que vous allez vivre avec votre bébé.

De plus , je suis intimement persuadé que ce lien prend forme en fonction du lien que la maman a elle -même vécue dans sa propre enfance avec sa mère , si elle à été accueillie , aimée ou bien tristement délaissée , cette interaction passée sera capitale dans le lien qu’elle s’attachera à tisser avec son propre bébé . Soit la répétition de son vécu soit la réparation de celui-ci.

Pour parler de mon expérience , j’ai commencé à tisser un lien avec mon futur enfant dans mes songes , je le rêvais , l’imaginait ..La médicalisation pendant de nombreuses années de notre désir n’a cessé de construire petit à petit un lien fugace avec ce petit être qui nous semblait si inaccessible.Parfois paradoxalement la multitude de contraintes qu’ infligent la PMA , les douleurs aussi psychiques et physiques m’ont découragées à tel point que je n’arrivais plus à visualiser une vie avec enfant …

Aujourd’hui , je porte cet enfant , je le sens bouger en moi , même si les premiers mois ont été très difficiles , la relation que je tisse chaque jour avec ce petit poussin que je porte en moi est simplement magique.J’arrive depuis quelques semaines seulement à me projeter , et j’idéalise beaucoup la nouvelle famille que nous allons former.

Imaginer mon conjoint papa, est la plus belle chose qu’il soit tant je sais qu’il sera au top.

Je pourrais continuer en imaginant la suite de cette relation qui va se construire en parlant de la première fois ou nos regards vont se croiser mais je n’aime pas vraiment parler des choses que je n’ai pas vécue …donc ce sera un article post -accouchement.

 

 

 

Maman , mode d’emploi

En attendant "Désiré"

 

Je me suis longtemps questionné sur le profil de « maman » que j’allais être ?

Avec évidemment vous vous en doutez, tous les lots de questions qui vont avec , du genre :

  • « Est- ce que je vais être une bonne mère ?  » Est-ce que le fait d’avoir désiré cet enfant plus que tout ne va t’il pas faire de moi une maman trop gaga? »
  • « Le recours à la PMA va t’elle changer ma relation avec mon enfant ? »
  • « Est-ce que je vais reproduire à l’identique le schéma familial que j’ai vécu? « 
  • « Serais-je plutôt du genre maman poule ou maman cool ? »
  • « Vais-je arriver à conjuguer au mieux ma vie de femme, d’épouse et de mère ? »

Toutes ses interrogations conscientes ou non, habitent le coeur et l’esprit de chaque maman,parcours classique , PMA ou adoption , car donner la vie et la transmettre surtout, est à la fois je le répète souvent, la chose la plus magique mais aussi la plus grande responsabilité dans la vie d’une femme.

N’oublions pas les papas qui sont souvent plus silencieux mais qui ressentent c’est évident , la même responsabilité , bien qu’il ne porte pas l’enfant pendant cette cohabitation de neuf mois.

Je pense avec certitude que la réponse à la question « Quelle mère vais-je être »? ne peut absolument pas revêtir de réponse définitive.

Je vais pour ma part , profitez au maximum de cette chance que la vie me donne de pouvoir espérer avoir ta tête lovée dans le creux de mon épaule ,ne jamais t’en vouloir pour les trois premiers  mois de galères que tu m’as fais vivre , mon Trésor , je ferai toujours mon maximum pour que tu sois fière que l’on soit tes parents, j’essaierai de toujours m’ajuster comme « un bouton de volume » à tes besoins, sans jamais faire de toi un enfant « Roi ». Te guider sans te brusquer,être une oreille attentive sans être une mère intrusive, te donner le goût des bonnes et belles choses, façonner un enfant qui nous ressembles en te laissant ta propre identité, te pousser à découvrir le monde et à s’émerveiller chaque jour …

Arrive vite mon bébé, je suis au clair avec mon passé , et l’enfant que j’ai été, je suis fin prête à t’accueillir en toute sérénité et en toute liberté.

 

Je vais te donner la Vie mais toi , tu vas donner un Sens à la Mienne