P’tit Mec à bord

En attendant "Désiré", Non classé
it's a boy

BABY BOY

Après nous avoir bien fait languir en croisant tes petites jambes à chaque fois , tu as décidé hier de dévoiler ton petit secret .Ce fut un moment encore très intense , te voir te mouvoir dans ta grande piscine, faire des petits gestes avec tes pieds et même mettre ta petite main dans ta bouche.

On l’avoue on a tous les deux avec papa versés une jolie larme .. La sage femme fut catégorique , c’est un petit garçon que nous attendons.Nous n’avions pas vraiment de préférence même si parfois pour rire nous  imaginons les avantages et inconvénients de l’un et de l’autre.

Aujourd’hui depuis plus de quatre mois, nous ne faisons qu’UN , qu’importe ton genre , tant que tu te portes bien , nous t’avons tellement désiré du plus profond de nos coeurs que nous mesurons déjà tous les jours la chance immense que nous avons de pouvoir faire ta connaissance bientôt.

Évidemment ce que je ressens moi en tant que femme, c’est que attendre un petit garçon, c’est fabriquer un être différent de soi , je me retrouve à porter le sexe que je n’ai pas.N’a-t-on pas, comme l’exprime de façon imagée la psychanalyste Geneviève Delaisi de Parseval, « des couilles dans le ventre ? » Assez drôle ce sentiment de plénitude et de puissance .

Bizarrement ma première intuition au début de ma grossesse était de porter un petit bonhomme , puis suite aux symptômes , aux différentes croyances , aux avis des uns et des autres sur la forme de mon petit bidou naissant , j’ai pensé à tords a une fille .

Comme quoi il faut s’écouter , l’instinct maternel si il existe , commence sûrement ici ..

 

 

 

Bébé , manifeste toi …

En attendant "Désiré"

Serait-ce le début du bonheur ???

Depuis quelques jours , je savoure enfin mon état, j’apprécie chaque petit moments.Les nausées, la fatigue, les vertiges se sont envolés comme par magie.Je ne veux pas parler trop vite mais les premiers mois ont été tellement difficiles que j’ai le droit de souffler un peu .

J’en suis même à me demander si mon petit lutin est toujours dessous …C’est pour dire…Tellement le changement fut radical.Heureusement que mon petit bidou se dessine un petit peu, car il est pour le moment mon seul repère sur mon état actuel.Mes hanches n’ont pas dit leur dernier mot également , elles commencent à bien s’élargir et mes pantalons deviennent un peu étroits mais le jeu en vaut la chandelle 🙂

Il paraît que le bébé bouge de plus en plus, qu’il ouvre ses doigts et sa bouche mais évidemment pas encore de signe perceptible pour moi , aucune fameuse « petites bulles » mais c’est pour bientôt.

 

J’aborde à présent cette grossesse avec sérénité et j’essaye de penser à moi, mon bien-être et celui de mon bébé.Je fais attention à mon alimentation pour cela rien n’a vraiment changé avec avant et je m’octroie toujours mes séances de sport quotidiennes plus adaptées et plus douces.J’ai aussi commencé à me tartiner de crème et d’huile, afin d’éviter les dégâts même si vous le savez si ça doit craquer,  ça craquera …

Nous nous rapprochons de Noël et je vais pouvoir enfin l’annoncer à toutes les personnes qui ne sont pas encore au courant.Je n’ai pas voulu le faire plus tôt pour une multitude de raisons mais à présent je me sens prête.

Bonnes fêtes en famille

 

Maman , mode d’emploi

En attendant "Désiré"

 

Je me suis longtemps questionné sur le profil de « maman » que j’allais être ?

Avec évidemment vous vous en doutez, tous les lots de questions qui vont avec , du genre :

  • « Est- ce que je vais être une bonne mère ?  » Est-ce que le fait d’avoir désiré cet enfant plus que tout ne va t’il pas faire de moi une maman trop gaga? »
  • « Le recours à la PMA va t’elle changer ma relation avec mon enfant ? »
  • « Est-ce que je vais reproduire à l’identique le schéma familial que j’ai vécu? « 
  • « Serais-je plutôt du genre maman poule ou maman cool ? »
  • « Vais-je arriver à conjuguer au mieux ma vie de femme, d’épouse et de mère ? »

Toutes ses interrogations conscientes ou non, habitent le coeur et l’esprit de chaque maman,parcours classique , PMA ou adoption , car donner la vie et la transmettre surtout, est à la fois je le répète souvent, la chose la plus magique mais aussi la plus grande responsabilité dans la vie d’une femme.

N’oublions pas les papas qui sont souvent plus silencieux mais qui ressentent c’est évident , la même responsabilité , bien qu’il ne porte pas l’enfant pendant cette cohabitation de neuf mois.

Je pense avec certitude que la réponse à la question « Quelle mère vais-je être »? ne peut absolument pas revêtir de réponse définitive.

Je vais pour ma part , profitez au maximum de cette chance que la vie me donne de pouvoir espérer avoir ta tête lovée dans le creux de mon épaule ,ne jamais t’en vouloir pour les trois premiers  mois de galères que tu m’as fais vivre , mon Trésor , je ferai toujours mon maximum pour que tu sois fière que l’on soit tes parents, j’essaierai de toujours m’ajuster comme « un bouton de volume » à tes besoins, sans jamais faire de toi un enfant « Roi ». Te guider sans te brusquer,être une oreille attentive sans être une mère intrusive, te donner le goût des bonnes et belles choses, façonner un enfant qui nous ressembles en te laissant ta propre identité, te pousser à découvrir le monde et à s’émerveiller chaque jour …

Arrive vite mon bébé, je suis au clair avec mon passé , et l’enfant que j’ai été, je suis fin prête à t’accueillir en toute sérénité et en toute liberté.

 

Je vais te donner la Vie mais toi , tu vas donner un Sens à la Mienne 

 

 

 

Cohabitation difficile

En attendant "Désiré"

J’ai attendu ce moment des années , plus que personne…

Je me le suis imaginé, rêvé,simulé même, en m’inventant des symptômes imaginaires.

L’état de la femme enceinte épanouie, terriblement belle, heureuse de ce petit habitant qui prends place en toi.

C’est à la fois la chose la plus magique et extraordinaire que va vivre une femme dans sa vie , mais c’est aussi un des états des plus bouleversants.

Effectivement, partager son corps n’est pas toujours chose aisée !les chamboulements qui s’y passe te rappelle chaque jour que Mère Nature est la seule directrice à bord.

Les premiers mois puisque se sont encore les seuls dont je peux parler en connaissance de cause,  sont une sorte de « roulette Russe« , soit vous êtes malade comme un chien et passer la plupart de votre temps partagé entre la cuvette des toilettes , et votre chambre qui devient l’antre magique de tous vos maux, soit, vous êtes terriblement chanceuse et honnêtement je vous envie, mais pour vous le mot nausée ou vomissement vous ne les connaissez pas…

Je dois vous faire une petite confidence, j’ai passé les deux semaines les plus horribles de toute mon existence il y a peu , et je me suis secrètement demandé je l’avoue une fois, une SEULE fois , comment j’allais arriver à tisser un lien avec cet enfant qui me tordait les boyaux à l’envers, me donnait des nausées atroces et l’énergie d’une limace.Tu deviens une épave qui traîne la patte, même ton compagnon très patient , à du mal à reconnaître la femme de sa vie !

Vous l’aurez compris ce premier trimestre qui est sur le point de se clôturer, aura été chaotique. Moi la fille qui me donne toujours à 110% dans tout, j’ai du mal à donner même 50% de moi-même.Petite descente dans l’estime de soi d’être dans la capacité la plus totale d’aller travailler enceinte …Petit arrêt d’une semaine obligatoire, ponctué par un passage chez la sage-femme, chez le médecin et aux urgences …le Combo gagnant

Mais il est bon de réaliser que parfois il faut savoir dire stop et ne pas pousser la machine jusqu’à l’épuisement.

Jouer la carte de mon infertilité pour me faire passer le message que je n’ai pas le droit de me plaindre, malheureusement, c’est pas plus valable.

Parce que ça en reviendrait à dire que je ne pourrai jamais m’apitoyer sur les nuits blanches de mon enfant, sur ses mauvaises notes ou son mauvais comportement sous prétexte que je l’ai espéré durant des années et que j’ai eu la chance d’être enceinte.

Je vais entamer le second trimestre , je suis sereine,heureuse et je sens qu’il est empli de bonnes ondes..

A bas les nausées, la fatigue extrême, les douleurs abdominales…

Dans moins de quelques jours , sur cet écran noir et blanc la forme de ton petit corps va bouger, ton petit coeur va scintiller et cette image viendra panser comme un baume emplit d’Amour tous les petits maux de mon quotidien de future maman …